Agroforesterie, sylvopastoralisme et lutte contre l'érosion

Chantier de plantation sur Escarmain (59)

Depuis 2020, la Ferme Deparis dirigée par un couple d’agriculteurs, a converti l'ensemble de son exploitation de 38 ha en agriculture biologique de régénération. Ils n'utilisent aucun pesticide, fongicide ou engrais. L'agronomie et la biodiversité sont leurs outils de gestion des problématiques de production. Ils ont mis en place un système de culture Agroforestier et Sylvopastoralisme en plantant plus de 20000 arbres. Et ils ont réintroduit sur leur exploitation un élevage de bovins de race Angus et Highland, des ovins Shropshire, des cochons noirs et des Blancs de l'Ouest le tout en plein air intégral.

Dans le cadre de leur pratique agroforestière, nous avons réalisé avec eux un projet de plantation en 2 temps, les 22 et 28 novembre 2023. Grâce aux volontaires représentés par les élèves de la MFR d’Haussy et les salariés du groupe WPD en mode teambuilding, nous avons pu planter :

Ce projet de plantation a pu aboutir grâce au partenariat entre les Planteurs Volontaires, le Symsee (Syndicat Mixte du Sud Est de l’Escaut) et la société Energie Saulzoir / Groupe WPD, dans le cadre de la création d’ouvrages d’hydraulique douce, ici, la plantation de haies anti-érosives, permettant de limiter l’érosion (départ de terre à la parcelle) et les inondations.

Par sa volonté de réaliser des actions en faveur de l’environnement et de la biodiversité, et notamment pour lutter contre l’érosion, la société Energie Saulzoir s’est engagée à nos côtés en apportant son soutien financier dans ce projet

Le Symsee quant à lui, apporte son expertise locale et son soutien pour l'entretien et le suivi des ouvrages réalisés.

Ce partenariat conclu par ces 3 acteurs en 2023, est né de la volonté d'agir ensemble pour lutter contre l'érosion des sols et permettre au territoire de s'adapter au changement climatique. 10 000 arbres seront ainsi plantés d'ici 4 ans.

➡️ QUI SONT NOS PARTENAIRES DANS CE PROJET ?

Le groupe WPD : acteur international reconnu en matière de développement, construction, exploitation et maintenance de parcs éoliens, ainsi que de centrales solaires photovoltaïques

La société Energie Saulzoir : a été constituée par le groupe WPD pour porter le projet éolien sur le territoire de Saulzoir

Le Symsee (Syndicat Mixte du Sud Est de l’Escaut) a pour objet la préservation des milieux aquatiques et la prévention des inondations. Il travaille sur la problématique de la lutte contre l’érosion depuis plus de vingt ans.

➡️ REVUE DE PRESSE

Ils en ont parlé :

➡️ LE CHANTIER EN BREF 

Bilan d'activité 2022-2023 : retour sur notre 10ème saison de plantation !

10 ans 🎉 ! Déjà 10 ans que l'équipe des Planteurs Volontaires met son expertise et sa passion au service de l'arbre et de la biodiversité... Et heureusement nous ne sommes pas les seul·e·s à vouloir reverdir notre région et restaurer les écosystèmes bocagers ! 🌳

L'hiver dernier, dans la région des Hauts-de-France, grâce aux soutiens financiers de nos partenaires, mécènes et donateurs·rices, à l'engagement citoyen et la participation des agriculteurs·rices sensibilisé·e·s aux problématiques du manque de haies :

➡️ 59 projets de haies simples ou doubles, d’agroforesterie intraparcellaire et de boisement en plein ont vu le jour,

➡️ plus de 33 621 arbres et arbustes d’essences locales ont été plantés, 🌱

➡️ 1 142 bénévoles, scolaires, salariés d'entreprise, habitants...se sont portés volontaires pour participer à nos chantiers. 🤩

Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à la réalisation de cette dixième saison de plantation. Grâce à vos soutiens réguliers, qu'ils soient physiques ou financiers, nous sommes chaque année plus motivé·e·s que jamais ! 👏

Et de la motivation il en faut, car à l'heure actuelle, en France, on détruit presque 8 fois plus de haies qu’on en replante 😩, avec une tendance qui en plus, s'accélère ces dernières années !

👉 Selon une estimation de l’AFAC Agroforesteries et de SOLAGRO, la perte annuelle moyenne de 10 400 km/an entre 2006 et 2014 est passée à 23 571 km/an entre 2017 à 2021, malgré une politique de plantation d’environ 3 000 km/an ! (cf. le rapport du CGAAER n°22114 "La haie, levier de la planification écologique", publié en avril 2023).

Il est vrai que cet état de faits pourrait être décourageant...Mais chez les Planteurs Volontaires, on préfère se retrousser les manches et continuer nos actions, en espérant que la tendance s'inverse rapidement, grâce aux efforts et à la prise de conscience de chacun·e ! 💪

💚 Un grand merci à tous et toutes pour votre engagement passé et à venir ! Nous espérons que vous serez encore plus nombreux·euses la saison prochaine à agir à nos côtés, en faveur de la biodiversité 🐝🐦 et à partager notre vision d'un environnement verdoyant, qu'il soit champêtre ou urbain.🌳

« Une vision sans action n’est qu’un rêve. L’action sans la vision ne mène nulle part. Une vision accompagnée de l’action peut changer le monde. » Loren Eiseley

Consultez notre bilan d'activité 2021-2022

Bilan Planteurs Volontaires 2021-2022

Découvrez notre bilan d'activité 2020 2021

Re-qualification de friches en forêts urbaines

Une forêt urbaine à Roubaix !

Notre belle région des Hauts-de-France est malheureusement connue pour ses terrains vagues et ses anciennes usines laissés en friche depuis des décennies. Cependant, rien n’est irréversible et la vie reprend même lorsque tous les facteurs ne semblent pas réunis. 

Ainsi début mars 2020, sur une friche située à Roubaix et appartenant à l’Etablissement Public Foncier du Nord-Pas-de-Calais (EPF), les Planteurs Volontaires, accompagnés de dizaines de bénévoles et d’étudiants de l’ENSAP, sont allés planter 600 arbres et arbustes sur une terre caillouteuse et plutôt hostile…

Sur cette friche industrielle, l’idée est de créer une mini-forêt urbaine où 600 arbres et arbustes aux essences connues pour être robustes – des fusains d’Europe, des noisetiers, des bourdaines, et des bouleaux – ont été planté densément sur plusieurs cercles, laissant libre le centre du bosquet, pour servir de refuge aux animaux. 

 

Pourquoi planter sur une friche industrielle si les résultats sont incertains ? 

La terre est une matière vivante qui évolue en fonction de son traitement, après avoir subi constructions sur constructions, elle perd de sa fertilité et devient également moins drainante. Le rôle des arbres et arbustes ici est de redonner à la terre son rôle primaire, celui de permettre à la faune et à la flore d’exister et de perdurer, de lutter contre son érosion et de filtrer l’eau. L’arbre permet de développer toutes ces qualités et de créer de nouveaux paysages dans nos villes et nos campagnes.

 

Résultat...

Les mois passent et nous revoici fin mai sur la friche, après deux mois de confinement et de fortes chaleurs pour la saison, et miracle ! Un taux de reprise proche des 90%, de l’herbe et des fleurs çà et là autour de la zone plantée. 

En seulement trois mois, et malgré les conditions peu accueillantes du terrain et de la météo, les végétaux se sont admirablement bien adaptés, sans paillage et sans apport d’eau supplémentaire.

Cette expérience prouve que tout est possible, et qu’ensemble nous pouvons faire de nos « espaces en vacances », des foyers de biodiversité !

 

Le bilan complet de la saison 2020 par ici !

Le pré-verger

Mise en lumière thématique : le pré-verger.

Le domaine de l’agroforesterie est riche en pratiques. Ici, on décrira une activité de plantation réalisée par les Planteurs Volontaires avec le monde agricole : le pré verger.

Ils sont également appelés écovergers, et associent les arbres fruitiers aux prairies et pâtures. La densité d’alignement des arbres fruitiers est moindre comparée aux vergers intensifs modernes (100 arbres par hectare contre 3000 arbres par hectare), car les arbres cohabitent avec les animaux d’élevage et laissent la place à la faune et à la flore sauvage. Cette activité agroforestière permet de préserver la fertilité du sol, de lutter contre l’érosion des terres, apporte de l’ombre aux animaux et une production fruitière complémentaire à l’activité agricole.

Un très beau projet de plantation a ainsi été réalisé à Beaudignies, où les propriétaires sont spécialisés dans les prés-vergers, alliant diverses essences de fruitiers, moutons boulonnais et ânes. Cette année, les Planteurs Volontaires sont allés leur donner un coup de main en créant des haies champêtres autour de leurs prairies et en plantant de nouveaux arbres fruitiers de variétés anciennes régionales.

Ce chantier de plantation s’est déroulé sur deux jours, où écoliers et bénévoles sont venus admirer les prairies, les centaines d’arbres fruitiers, et les animaux peuplant les pâtures. 

Le pré-verger est une pratique ancienne très présente en Normandie et revient de plus en plus dans les Hauts-de-France, région composée de terres agricoles riches et se tournant chaque année toujours plus vers l’agroforesterie.

 

Pour accéder au bilan complet de la saison de plantation, c'est ici !