< Toutes nos Actus

Atelier greffe – Roost Warendin

Atelier greffe – Roost Warendin

Organisation d’un atelier pour apprendre à greffer des arbres fruitiers à la ferme des Vanneaux.

Nous étions déjà venu plus tôt dans l’hiver à Roost Warendin afin de planter des pommiers de variétés anciennes régionales. A ce moment là, nous visions l’objectif de renouveler les arbres morts ou déracinés dans un verger un peu vieillissant. Grâce au travail des salariés actuellement en réinsertion professionnel dans cette ferme, nous avions relevé ce premier défis avec succès.

Afin de poursuivre dans cette lancée, nous avons animé le 21 février un atelier greffe. L’objectif fixé pour les participants : apprendre à réaliser de belles greffes d’arbres fruitiers afin de perpétuer la qualité de leurs pommes au sein de ce beau verger.

 

En quoi consiste une greffe ?

Lorsqu’on a réussi à sélectionner une variété de pomme qui nous plaît et que l’on désire avoir plusieurs arbres produisant ces mêmes pommes, on a recours à la greffe. Il s’agit en fait d’une méthode de clonage des arbres fruitiers.

Pour cela, on assemble plusieurs parties de variétés différentes pour bénéficier des avantages de chacun : les pommiers sauvages ont des racines fortes et ils sont résistants aux maladies alors c’est leurs pieds que l’on va choisir. Sur ceux-ci, on va venir greffer une branche de l’année issue du pommier dont on veut les pommes.

Pour réaliser la greffe, on effectue des encoches dans chacune des deux parties sélectionnées selon une méthodologie précise. Ensuite, on vient les assembler et sceller cela à l’aide d’un élastique et d’une cire spéciale qui contient un anti-fongique. On obtient alors un nouveau pommier, prêt à être planté !

 

Pourquoi greffe-t-on des fruitiers alors qu’il serait plus simple de planter les graines ?

C’est tout simplement une question de génétique.

Prenons un exemple simple : chez les humains, un enfant possède des caractéristiques propres à ces deux parents. Pourtant, même des frères ne sont pas identiques. Le premier peut être brun comme sa mère alors que le second sera blond comme son père. C’est en fait le fruit du hasard, qui a mélangé des informations pour créer un nouvel individu unique. Cela signifie que si on veut obtenir la copie exacte d’une personne, on ne peut pas avoir recours à la reproduction sexuée. Il faudrait la cloner (donc copier la totalité de ses gènes).

Chez les fruitiers, le principe est exactement le même! Même si les pommiers peuvent être de variétés différentes, ils restent des pommiers. Cela signifie que peut importe la variété des pommes qu’ils produisent, ils peuvent se reproduire ensemble et donner un nouvel individu unique. Et heureusement, puisque les pollinisateurs ne font pas de distinction entre les différentes variétés des pommiers qu’ils butinent. Pour eux, leurs fleurs fournissent toutes du nectar, alors ils les visitent toutes. De cette façon, les insectes vont venir déposer du pollen (partie mâle) issue de fleurs de variétés différentes sur le pistil (partie femelle) d’une fleur donnée. La fécondation de ces deux éléments donnera un fruit contenant des graines uniques, qui possèdent à la fois des caractéristiques issue du pommier dont vient de pollen et de celui dont la fleur à été fécondée. C’est d’ailleurs de cette manière que les nouvelles variétés se créent.

Dans la nature, ce procédé est extrêmement important car il permet de créer ce qu’on appelle de la variabilité génétique. En produisant plein d’individus différents, l’espèce assure sa pérennité face aux aléas environnementaux. Si il arrive quelques chose de nouveau (un changement brutal de température par exemple), certains arbres en raison de leur potentiel génétique seront plus résistants que d’autres. C’est comme ça que la sélection naturelle se fait, et façonne des végétaux toujours plus « performant » dans un habitat donné.

C’est certes très intéressant dans un contexte d’arbres sauvages, mais cela ne l’est pas du tout dans un contexte de production de fruits destinés à la consommation. Dans un verger, on veut de beaux fruits dont on sera sûr que le goût sera parfait. C’est pour cela que l’on a recours à la greffe plutôt qu’a la plantation de graines.

< Toutes nos Actus